logo le cercle

Actualités

Actualités

zigouigoui
  • De la truffe en Champagne Berrichonne …

    truffe-perreau-champagne-berrichonne-celestin

    Non la truffe n’est pas le privilège du Périgord ou du Lot, comme on pourrait le croire.

    On en trouve tout près de chez nous, en Champagne Berrichonne, et c’est même ici que nous nous fournissons depuis plusieurs années, chez M. Perreau, sur la commune de Poissieux.

    Ancien agriculteur à la retraite, Olivier Perreau s’est pris de passion pour la truffe, après avoir été initié par l’un de ses oncles quelques années auparavant.

    Après avoir sélectionné la parcelle la plus appropriée pour la culture du fameux diamant noir, il a planté 250 chênes mycorhizés sur un hectare.

    Mieux vaut être patient dans cette aventure. Tout d’abord la plantation s’est faite sur plusieurs années, puis il a fallu trouver le bon chien ! 4 essais ont été faits pour qu’au bout de 11 ans, le chien d’un collègue finisse par dénicher la première truffe.
    Olivier Perreau s’est alors attaché à trouver un chien de la même race, un Lagotto Romagnolo, une race d’origine italienne spécialisée dans la chasse au gibier d’eau. Il a choisi de le dresser lui-même, et celui-ci est devenu son fidèle compagnon pour la récolte de la fameuse truffe Melanosporum, qui se fait de novembre à mars.  Voir le chien en pleine recherche

    Malgré tout, d’autres facteurs entrent en ligne de compte et la récolte est différente d’une année à l’autre. Sa parcelle est notamment sensible au gel, et à l’instar des vignerons qui subissent les aléas climatiques, chaque millésime est différent. Il y a des bonnes et des mauvaises années. Bref, c’est la nature qui décide … mais quand on a été agriculteur toute sa vie, on ne s’en formalise pas !

  • Astuce : comment tourner un champignon

    Jolis ces petits champignons tournés, non ! Vous avez certainement eu l’occasion d’en voir au restaurant, mais avez vous déjà tenté l’expérience chez vous ?

    Si ça n’est pas le cas, suivez le tour de main que vous propose le chef en vidéo.

    Une fois cuits, vous verrez, c’est vraiment très joli, de quoi épater vos convives !

  • L’Oliveraie Jeanjean

    oliveraie-jeanjean-petits-plats-celestin-vierzon-1

    oliveraie-jeanjean-petits-plats-celestin-vierzon-2Fabien Jeanjean a commencé l’aventure de l’Oliveraie Jeanjean en 1996, en plantant 10000 oliviers sur la commune de Saint-Gilles dans le Gard, sur un terroir situé aux confins de la Camargue et des Costières.

    Rejoint par son épouse Carole quelques années après, ils mènent à eux deux un travail passionné du champ à l’assiette, en alliant écologie et qualité. La totalité de leurs 30 hectares sont en effet cultivés en agriculture biologique.

    Les sept variétés différentes d’olives plantées leur permettent de sélectionner les plus appropriées pour les huiles, les tapenades et autres produits transformés. C’est Carole qui se charge de concevoir les recettes.

    Si vous passez par la région, n’hésitez pas à vous y arrêter, ils organisent des visitent pour vous faire découvrir leur métier passionnant. Vous pourrez aussi les retrouver sur les marchés de la région de Nîmes (voir toutes les informations sur leur site internet).

    Nous utilisons des huiles d’olive Jeanjean dans notre cuisine, des olives et parfois des tapenades. Si vous aimez leurs produits, sachez que vous pouvez les commander sur leur boutique en ligne.

    Enfin, pour découvrir toute la philosophie de Fabien Jeanjean et son épouse, on vous invite à regarder cette vidéo. Attention, vous allez être pris d’une folle envie d’aller y faire un tour !!

    Oliveraie Jeanjean

    2373 chemin des loubes
    30800 – Saint – Gilles

    Tel : 04 66 87 42 43

  • Le houmous : la recette du chef

    recette-houmous-chef-celestin-vierzon-2

    recette-houmous-chef-celestin-vierzonLe houmous, qui signifie « pois chiche » en arabe, est un plat typique de la cuisine du Proche-Orient. On ne connait pas son origine précise, plusieurs pays (le Liban, Israël, la Turquie, etc) se la disputent !

    Mais dans l’assiette, le houmous fait l’unanimité. Et comme les olives, il fait le bonheur des apéros, pour accompagner des bâtonnets de légumes, de la pita, des blinis, ou des chips. Il viendra relever une salade de légumes d’été, des wraps ou des brochettes de viande. Bref, vous l’avez compris, le houmous se prête à toutes nos envies.

    Traditionnellement élaboré avec du tahini (purée de sésame), le chef nous en fournit ici une recette revisitée. Très facile à préparer, vous nous en direz des nouvelles !

    Voici la recette du Houmous du Chef :

    Cuire deux poivrons rouges au four à 200°C. Quand ils sont bien cuits, les mettre dans un petit sac plastique fermé pour que la peau se décolle (secouez les un peu). Ouvrez le sac et retirez la peau des poivrons. Pesez et mixez avec environ 2 fois le poivron (en volume) en pois chiche, une petite gousse d’ail, de l’huile d’olive, du cumin et du tabasco. Vous pouvez ajouter un filet d’huile de sésame.

  • Cultiver et cuisiner les herbes aromatiques

    planter-les-bonnes-herbes-aromatiques

    Avec les beaux jours, on n’a qu’une envie : faire du jardin ! Alors pourquoi ne pas vous faire un petit jardin d’herbes aromatiques, vous pouvez même le faire sur une terrasse, et même un balcon.

    Fabrice, notre chef, vous a sélectionné les herbes indispensables en cuisine et faciles à cultiver. Gardez aussi à l’esprit qu’elles ne font pas que le bonheur des chefs, mais aussi celui des insectes pollinisateurs !

    LE BASILIC

    On pourrait même dire les basilics tant il en existe de variétés différentes. Ils apprécient la chaleur et réussissent aussi très bien en pot.
    Le basilic est parfait pour les plats de pâtes mais aussi les pizzas. On peut le mettre dans les salades de tomates par exemple. Vous pouvez aussi le mixer avec une huile d’olive pour assaisonner vos salades ou égayer vos plats

    LA CIBOULETTE

    Même si vous n’avez pas la main verte, la ciboulette est impossible à rater. Elle aime le soleil et les terres fraîches.
    La ciboulette est excellente avec les oeufs et incontournable avec une fromagée (fromages de chèvre ou vache frais).

    LA MENTHE

    Celle-ci est encore plus facile à cultiver, mais attention, elle peut être vite envahissante ! L’idéal est de la cultiver en grands pots enterrés aux trois quarts pour maîtriser les racines (ou sur son balcon..!).
    La menthe est souvent utilisée dans les boissons (thé glacé, limonade et bien sûr mojito) mais quel délice dans un velouté froid de concombre ou une salade de fruits.

    LE PERSIL

    Il est plus difficile à réussir. Mieux vaut le planter au printemps. Mais une fois qu’il est installé, quel bonheur !
    Pas besoin de conseils pour le persil, c’est l’herbe de la cuisine française par excellence.

    LE THYM & ROMARIN

    Ces deux là n’aiment pas l’eau, attention de ne pas trop les arroser et de privilégier des sols secs, pierreux et abrités, si vous le pouvez.
    Le romarin est parfait pour les plats de viande comme l’agneau ou le poulet. Le thym ira mieux sur du bœuf ou du porc.

    Mais au final, le principe est de se faire plaisir et de mélanger les herbes suivant ses envies et les parfums qui s’en dégagent.

    Le conseil du chef pour conserver les herbes

    Fraichement cueillies, les passer sous l’eau fraîche et les mettre dans un essuie-tout. Placer le tout dans un sac, type sac de congélation que vous ne fermerez pas complément. Mettre dans le bac à légumes en bas du frigo.

  • L’EARL Rousseau à Villeherviers

    actu-petits-plats-asperges

    En tant qu’amateurs d’asperges, on ne pouvait pas rêver mieux que d’avoir à porter de main les asperges de Sologne, les meilleures à notre goût. Cela doit venir du terroir. C’est ce que pense aussi Nathalie Rousseau, qui a repris l’exploitation de ses parents avec son frère à Villeherviers, au coeur de la Sologne.

    Chaque année, elle bichonne ses asperges blanches et surveille les machines qui les coupent toutes à la même longueur, pour en faire les jolies bottes que nous trouvons sur le marché.

    Ce même terroir sableux idéal pour les asperges est aussi le terroir de prédilection des fraises. Et l’exploitation de la famille Rousseau est réputée pour celles-ci. Un conseil : vérifiez les horaires sur leur page Facebook et allez-y plutôt le matin, car bien souvent il n’y en a pas pour tout le monde !

    Vous pouvez bien sûr y aller de notre part ! Une petite balade en Sologne n’a jamais fait de mal à personne …

    Voici leurs coordonnées :
    la REPERNELLERIE  à Villeherviers (41200)
    Tel : 02 54 76 19 41

    Et leur page Facebook

  • Dites-vous OUI aux Petits Plats

    mariage-restaurant-vierzon-celestin

    C’est décidé : vous vous mariez !

    Et parce que vous aimez la bonne chère, vous avez décidé d’opter pour un repas au restaurant plutôt que pour un traiteur dans une salle des fêtes.

    Ca tombe bien … parce que de notre côté, nous privatisons le restaurant pour les grandes occasions (selon le nombre de convives). Bien entendu, nous créerons un menu sur mesure, selon vos goûts et vos envies, pour faire de votre journée un moment inoubliable.

    Vous trouverez ci-dessous un exemple de menu, mais chaque projet étant unique, n’hésitez pas à nous contacter par mail en répondant à ce message ou par téléphone au 02 48 83 01 63.

    EXEMPLE DE MENU

    La mise en bouche
    **
    Le pressé de foie gras, artichaut et magret de canard, chutney et pain d’épices
    **
    Le pavé de bar cuit au four, asperges blanches et vinaigre d’oseille
    **
    Le filet de bœuf rôti, jus infusé aux morilles, purée de Charlotte
    **
    La sélection de fromages affinés, salade à l’huile de colza
    **
    Le gâteau des mariés présenté puis servi en assiette composée

     

    – 85 euros par personne tout compris –
    (1 coupe de champagne à l’apéritif & canapés, 3 verres de vin, eaux minérales et 1 café)

  • Astuces pour préparer des fèves

    astuces-pour-preparer-des-feves

    On vous entend d’ici : « moi, les fèves, j’en mange pas, c’est trop compliqué », ou « je m’embête pas, je les achète surgelées ».

    Mais NON ! Les fèves fraîches, ça n’est pas comparable.

    Alors oui, il faut du temps pour les préparer mais embauchez vos enfants, vos petits-enfants, regardez une série en même temps … et surtout suivez nos astuces.

    Vous trouverez dans cette vidéo des astuces pour les éplucher plus facilement. Il vous faudra ensuite les monder, c’est à dire les débarrasser de leur petite peau. Pour cela, vous les plongerez quelques secondes dans une eau salée que vous aurez portée à ébullition. Puis vous les plongerez dans de l’eau glacée aussitôt après pour garder leur belle couleur verte. Ensuite, il vous suffira de pincer la fève avec les doigts afin d’ôter la pellicule.

    Allez, bon courage ! Et surtout, régalez vous !

  • Bilal Ouartani, producteur de miel

    actu-petits-plats-bilal-ouartani-vierzon

    Si on vous dit « Les butineuses du coin », ça vous dit quelque chose ? Ce jeune apiculteur autodidacte fait parler de lui depuis qu’il s’est pris de passion pour les abeilles en 2018 et qu’il a installé ses ruches à Vierzon.

    Il faut dire que ses miels sont d’excellente qualité. Ils ont d’ailleurs séduit le chef et son équipe, à tel point qu’ils viennent de rentrer aux Petits Plats.

    Parti de rien, amateur de nature, il a construit sa petite entreprise en observant ses amies les abeilles. Pour le moment, il fait tout de A à Z, à la main, de la récolte à la mise en pot. Il a commencé par un miel toutes fleurs, et en quelques années, il a pu commercialiser de nouveaux miels : printemps, tournesol ou encore miel de ronce.

    Intarissable sur son métier, et infatigable, il nous réserve très certainement de belles surprises pour les années à venir.

    En attendant, on vous invite à le suivre sur Instagram, vous y verrez de belles photos et vous apprendrez plein de choses sur les abeilles et leur nectar.

    Vous pouvez également consulter une vidéo sur YouTube